La mention « risque de perte totale ou partielle du capital investi » figurant sur tous les investissements intéressants ne vous a sûrement pas échappé. Qu’est-ce que cela signifie ? Dois-je tout de même investir ? Si oui, comment gérer les risques pour mes investissements? Et dans le cas d’IWIMO, quels sont les risques ?

1 – Il n’y a pas de rendement sans risque :

Notre économie est fondamentalement libéraliste, c’est donc la loi de l’offre et de la demande qui prime. Même en investissement.

Offrir du rendement aux investisseurs est coûteux pour les bénéficiaires des fonds. Pour en offrir le moins possible, la méthode la plus simple consiste à offrir des garanties aux investisseurs, ce qui revient à « diminuer le risque » en jargon financier. C’est notamment le cas de l’épargne qui offre des rendements très faibles mais de très fortes garanties. Inversement, pour collecter des fonds malgré une certaine incertitude, ou risque, il faut offrir un rendement plus important aux investisseurs.

Le couple risque-rendement est donc un incontournable pour vos placements, il convient cependant de vous assurer que le rendement soit supérieur au risque.

2 – La méthode de base, la diversification :

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, vous connaissez l’adage ? C’est le fondement de la gestion du risque en investissement, tous les professionnels diversifient leur placement, même les banques.

La logique est simple, diviser son budget en 10 investissements permet d’avoir un rendement positif même si l’un de vos placements fait défaut. Vous entendrez souvent parler de « portefeuille diversifié », ce n’est rien d’autre que cela.

Exemple :

Regardons l’efficacité de cette méthode. Dans cet exemple, l’investisseur divise son budget de 10 000€ en 10 placements. Le plus risqué des placements fait défaut lors du remboursement du capital. L’investisseur est tout de même largement gagnant sur son portefeuille et réalise 16% de performance sur 3 ans malgré la perte de 1000€ de capital :

Il est donc essentiel de répartir vos investissements dès lors que vous cherchez à obtenir un rendement positif malgré l’existence de risques. Prenez votre budget total et divisez-le en 5 à 10 investissements pour maîtriser votre risque et dégager un rendement positif même si un ou plusieurs placements vous font défaut.

Une bonne diversification vous permettra de sortir gagnant de presque toutes les situations !

 

3 – Les risques chez IWIMO :

 

 Bien que l’investissement dans la pierre soit réputé « sûr », vos investissements chez IWIMO ne font pas exception à la règle. Nous essayons de minimiser le risque en réalisant uniquement des investissements locatifs résidentiels qui sont les placements les plus solides et les plus résilients, mais le risque existe tout de même.

 Dans le cas de vos investissements immobiliers réalisés avec IWIMO, le capital est investi dans le bien. Les loyers dégagés par le bien produisent généralement la majeure partie du rendement de votre investissement mais nous espérons souvent une plus-value à la revente (grâce aux travaux réalisés). Nous n’avons cependant aucun moyen de connaitre avec certitude l’état du marché immobilier lors de la revente du bien en fin de projet. La perte du capital investi est possible si les conditions de marché obligent une revente à un prix très faible.

Heureusement, nous nous assurons que le rendement locatif soit beaucoup plus important que la plus-value potentielle afin de ne pas spéculer avec vos investissements. La durée des placements permet aussi de neutraliser une partie des risques : un rendement locatif de 7% sur 3 ans, permet de ne pas réaliser de pertes même si le bien perd 21% de sa valeur.

Chez IWIMO, notre but est rendre l’investissement accessible à tous avec un minimum de risque et un maximum de rendement. Mais nous ne sommes pas parfaits, pensez donc à DIVERSIFIER vos investissements !